Depuis plusieurs mois, afin de sortir de ma zone de confort et par ce que j’aime la marche, je me prépare activement pour un nouveau challenge personnel : La 97ème édition de la marche Roanne Thiers

Cette épreuve rassemble des marcheurs et des coureurs qui désirent parcourir les 57 kilomètres qui séparent les deux bourgades.

Petite histoire de la marche Roanne Thiers

D’après les informations que j’ai pu recueillir, la marche Roanne Thiers a vu le jour en décembre 1925 grâce à 3 amis. En sortant d’un spectacle vers minuit à Roanne, l’un d’eux a eu la bonne idée d’inviter ses deux amis à boire l’apéro chez lui à Thiers. C’est ainsi qu’ils sont partis à minuit, à pied, avec pour objectif d’arriver pour l’heure de l’apéro à Thiers.

Informations pratiques sur cette marche mythique

  • La marche Roanne Thiers se déroule le 1er samedi de décembre.
  • Le départ a lieu à minuit avec pour objectif d’arriver avant midi, pour l’apéro 🙂
  • Le sens du parcours alterne d’une année sur l’autre : Roanne -> Thiers / Thiers -> Roanne, etc. Cette année, pour la 97 ème édition, le parcours est dans le sens Thiers – Roanne.
  • Cette marche fait 57 kilomètres, dont 52 km environ sur route d’après mes infos. Le dénivelé positif cumulé est approximativement de 1.500 mètres.
  • Cette marche n’est pas une compétition et n’est pas chronométrée. Il n’y a pas de classement individuel, il faut juste arriver avant midi.
  • Il y 7 points de ravitaillement le long des 57 km du parcours.
  • Il est recommandé de se préparer physiquement et moralement pour cette épreuve qui mine de rien est difficile.
  • Ne pas oublier sans son sac : eau, petites collations (malgré plusieurs points de ravitaillement), lampe frontale, carte du parcours et quelques vêtements de rechange.

Mon entraînement pour la Roanne Thiers

Les deux principaux paramètres que j’ai pris en compte pour cette marche sont les 57 km à parcourir et les 12 heures max pour les réaliser.

Il faut donc marcher vite, avoir une bonne endurance et également un bon mental vu la durée de l’effort.

L’entraînement que je me suis fixé en 4 points :

  • J’essaye de faire des séances de marche rapide tous les jours avec 2 « grosses » sorties les week-ends . L’objectif est de faire entre 30 – 50 km par semaine.
  • 3 fois par semaine, je m’organise des séances de renforcement musculaire au poids du corps (abdos, squats, tractions, gainage…).
  • Bien entendu, j’essaye de surveiller mon alimentation. Du moins j’essaye 🙂
  • Pour le mental, je réalise des sorties longues régulièrement. La dernière en date était le tour du lac d’Annecy, 39 km en 7 heures de marche non-stop. La prochaine sortie, dès que la canicule 🥵 sera terminée, serait de partir de chez moi et d’aller jusqu’à Annecy en passant par le mont Semnoz. Ce parcours fait 38 km avec 1.600 mètres de dénivelé.

Pour conclure

Encore 4 mois pour m’entraîner et être au top pour réaliser cette marche conviviale qui rassemble plus de 1000 participants à chaque édition.
J’espère que la météo sera de la partie, car 57 kilomètres sous la pluie ou la neige ça risque d’être moins drôle 😉
En attendant le jour J, je profite de mes nombreuses sorties pédestres pour faire un max de photo. Franchement, la marche et la photo c’est le duo gagnant.

Projet 52 - Panoramique par assemblage paysage de campagne
Panoramique par recadrage paysage campagnard – Canon EOS 5D Mark II – EF 24-70 mm f/2,8 L USM – ISO 100 – f/11 – 1/125 s – 60 mm
Catégories : Blog

Patrick

Photographe amateur légèrement geek, je vous propose à travers ce blog mes randonnées photographiques et mes retours d'expérience. "Vous ne prenez pas une photo, vous la faite." - Ansel ADAMS

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le meilleur de ma veille

Recevez régulièrement le meilleur de ma veille ainsi que les derniers articles du blog.

C'est 100 % gratuit !